4- Humidité du grain

 

A) L'eau, un facteur de la transformation du maïs au pop corn :

 

Lors de chaque expérience, nous avons remarqué quelques gouttes d'eau sur le couvercle de notre casserole. On s'est donc demandé si il y avait bel et bien de l'eau dans le pop corn, et si l'eau jouait un rôle dans la transformation.

 

Première expérience :


On a tout d'abord conjecturé que l'eau devait se trouver dans l'albumen, puisque c'est la partie la plus importante du grain.

Nous avons alors sectionné des albumen de maïs a éclater, pour les mettre dans un récipient de verre :


dsc-0040.jpg

 

On a ensuite fait chauffer tout les morceau d'albumen a la bougie :

 

dsc-0042.jpg


Résultat :

 

dsc-0048.jpg

 

On voit qu'il se forme des gouttes d'eau sur le couvercle, après un test d'identification avec du sulfate de cuivre anhydre, ce dernier à viré du blanc au bleu ce qui prouve la présence d'eau.

On en déduit que le maïs a éclater possède bien une petite quantité d'eau dans son albumen.


Deuxième expérience :


On a ensuite essayé de déterminer cette quantité d'eau contenue dans le grain.

Nous avons pris un lot de maïs a éclater qui pesait 10,03 grammes qu'on a passé a l'etuve pendant 2 jours.


Avant l'étuve :


cimg0218.jpg


Après l'étuve :


21122012107.jpg


10.03-8,75=1,28
Le maïs a perdu 1, 28 grammes d'eau, calculons maintenant le pourcentage d'eau :

1,28/10.03= 0,127

Notre lot de maïs possédait donc 12,7% d'eau.


Après quelques recherches nous avons trouvé que tout les grains de maïs a éclater sont constitués entre 8 et 25% d'eau et que le taux d'humidité pour avoir un éclatement optimal est de 14%. Notre vendeur de pop corn à donc respecté ses engagements, puisque le taux d'humidité de notre lot qui est de 12,7% se rapproche de la valeur optimale qui est 14% ( une différence de 1,3% seulement, probablement due au transport et au stock du maïs ).


Troisième expérience :


Après avoir prouvé la présence de l'eau, nous voulions savoir si cette présence était indispensable à la transformation du maïs en pop corn.

Nous avons donc simplement repris le lot de maïs a éclater déshydraté à l'étuve, de l'expérience précédente, pour le mettre dans une casserole et essayer de le faire exploser.


Résultat :


cimg0244-1.jpg


On voit que les maïs n'ont pas explosé, ils ont juste carbonisé. Nous avons alors déduis que l'eau était un facteur de la transformation du maïs en pop corn.


B) L'eau, indispensable a la transformation, mais pourquoi ?


Pour répondre a cette question, nous avons décidé de nous interesser aux mécanismes microscopiques.

Nous avons observé de l'amidon au microscope optique, on peut alors apercevoir les grains d'amidon, ou amyloplastes.


Amidon


Observons alors ce qu'il se passe lorsqu'on chauffe du pop corn grâce a une représentation shématique.

A température ambiante, 22°c :

sheam-1.png

Puis, à 120°c, l'eau pénétre les grains d'amidon et les fait gonfler ( flèches bleues ) :


shema-base.pngEnfin, à 180°c, l'eau s'évapore et fait éclater les grains d'amidon, leur contenu se mélange alors, c'est l'empois d'amidon. Il s'exerce alors une pression sur la péricarpe ( flèches vertes ), cette dernière cède alors et le maïs éclate.

shema-final.png




L'eau est donc indispensable a la transformation du maïs au pop corn, c'est elle qui exerce la pression nécessaire à l'eclat du maïs.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site